2016-13, RESTAURANT SCOLAIRE, SAINT MANDRIER (83), FRANCE
Programme : Restaurant scolaire.
Superficie : 900 m2 SHON
Maîtrise d'ouvrage : Ville de Saint-Mandrier
Maîtrise d'œuvre : NP2F
Coût : 2 500 000 euros HT
Type : Marché de maîtrise d’œuvre, mission complète
Avancement : Livré

Le site est très marqué par le caractère vernaculaire dû à sa situation (tissu pavillonnaire environnant, climat). S'imiscant entre deux restanques (une grande différence de niveau est à noter entre l’accès technique sur rue et la cour des écoles), le projet est orienté vers Nord pour ouvrir le réfectoire largement sur la cour et échapper aux chaleurs méditerrannéennes.
L’organisation du restaurant scolaire en plan et en coupe fait naturellement émerger trois espaces contigus différents dans la programmation, dans la gestion des contraintes techniques et constructives, dans le rapport au sol et dans l’usage.
Un premier espace appelé plateforme technique s'affiche directement sur le Chemin de Aubépines. Il doit négocier un rapport de douceur vis-à-vis du voisinage et dans le même temps être un espace efficace de livraison et de travail. Une marquise en béton court le long du mur périphérique permettant ainsi que toutes activités extérieures puissent bénéficier d’une protection contre les intempéries. La mise en place d’un cerclage maçonné autour du cèdre bleu permet de le protéger.
Un deuxième espace, la cuisine (et l’espace de stockage situé en partie basse), est un espace fonctionnel, organisé de façon optimale, agrémenté d’ouvertures majoritairement zénithales dans les espaces de travail et de vie. Du fait de sa programmation, cette partie du bâtiment fait état d’une inertie importante. Le traitement architectural extérieur sous-tend cette approche du bâtiment comme un rocher robuste, massif, surmonté d’émergences technique.